Enjoy the sunshine (my 13th letter to you)

Dear Daniel,

I am writing to you once again in English. You are a little older now, and I know you are going to be learning English in school, so reading my letters can perhaps help you.

English is a great language. It is very useful, because you can travel to many, many places and speak it to many different people around the world.

It is also a beautiful language, with many very good books, songs and poems that you can learn to read, when you get a little older. As you might know, I am a writer, and I always write in English. I hope one day I can help you improve your English.

Your little sister Daphne speaks very good English, of course. But because she is still very little (only 4) she sometimes mixes in French with her English. For example, she sometimes says, “I want a fruit, me.” Which is translated from the French “Je veux un fruit, moi.” (In English you should say, ‘I would like a piece of fruit.’)

Anyway, the sunshine is (finally) here. I hope you enjoy getting outside and make the most of it.

As always, I am thinking fondly of you.

Love,

Dad

Bonne Année 2021 (12ieme lettre)

Mon cher fils,

Un petit mot pour te souhaiter une bonne année 2021. J’espère que tu as passé des bonnes fetes, et que le Père Noel a été généreux comme il faut.

Nous, c’est assez tranquille ici. Daphné a beaucoup apprécié le temps, surtout le fait qu’elle a pu rejoindre ses grand-parents. Elle a eu de la part de Père Noel un chateau fort de Duplo et aussi une poupée, qu’elle a appellée “Gala”.

Ta soeur Anna est resté a Dublin, elle bosse beaucoup pour l’université, mais elle a pu aussi voir ses copines et copains un petit peu. Je lui avais offert des bottes de “UGG” comme cadeau de Noel (ca sont des bottes a mon avis assez moches, mais apparemment très comfortable).

Et maintenant, on va avoir de la neige! J’espère que tu puisse aller dans le parc pour construire un bonhomme.

L’école recommence (et pour toi, et pour Daphné) après-demain – donc profitons des vacances encore quelques jours! Apres, j’espère qu’on puisse retourner, peu a peu, a la normale, après cette longue période de COVID, dont on a tous marre maintenant.

Je te donne tous les câlins possibles et je pense fort a toi, comme toujours.

Love,

Dad

Bonne vacances d’ete (11ieme lettre a toi)

Cher Daniel,

Bonjour mon cher fils! J’espere que tu profites bien des vacances (il a quand meme fait beau ce dernier temps, bien que un peu frais pour la saison).

Moi je dois encore travailler, mais ta soeur Daphne est deja parti en vacances avec ses grand-parents (J’etais un jour a la plage au Pays-Bas, magnifique!). Anna va venir a Bruxelles aujourd’hui et ensuite elle partira en France pour marcher dans les montagnes – tres, tres joli la-bas (il parait qu’il y a meme des loups!)

Je ne sais pas si tu pars en vacances, mais si c’est le cas, et bien j’espere de tout coeur que tu t’amuse bien. Peut-etre aller a la plage et manger une glace? Peut-etre faires des stages avec tes copains? Tu es devenu tres grand maintenant, donc, je suppose qu’il y a beaucoup d’activites possible pour toi (malgre le corona).

Et puis, pour Septembre, esperant qu’ils ne vont pas fermer les ecoles de nouveau. Ces mesures corona sont tres nuisibles pour nos enfants, qui ont bien le droit a une education libre des peurs et des craintes des vieux…

Je te donne un gros calin virtuel,

– Dad

Cher Daniel, ma dixième lettre a toi

Mon cher fils,

Tout d’abord un grand bonjour a toi de ma part. Ca fait un bout de temps que je ne t’ai plus ecris, c’est vrai. Malrge, j’ai beaucoup pense a toi ce dernier temps, et surtout avec l’arrivee du coronavirus. Tout est devenu si etrange, avec les rues presque vide. Et en quelques sortes, ca fais que je pense a toi encore plus que normal.

Par exemple, je sais que ton ecole est maintenant fermee! Est-ce que tu arrives a bien travailler depuis chez toi? Et malgre l’interdiction de sortir (sauf pour prendre l’air) est-ce que tu arrives a t’amuser un peu? C’est surtout difficile comme il n’y a plus des cours, des activites organisees, rien quoi. Et tu ne peux meme pas rencontrer tes copains pour jouer ensemble.

Nous ici, ca va. Au moins l’appartment est suffisament grand. Ta petite soeur ne va plus a la creche, comme les places sont reservees aux enfants dont les parents doivent travailler sur place (moi je peux maintenant travailler depuis chez moi). Mais ce que je trouve le plus difficile c’est le fait qu’on ne sais pas pour combien de temps cela va durer. Apres Pacques? Tout le monde dit que c’est presque sur que ca ira encore au dela du 5 avril.

Mais bon, au moins tout le monde a de quoi a manger, nous avons la tele, les livres et nos proches. Moi je suis beaucoup sur Skype et je parle a ton grand-pere et ton oncle Jude aux Etats-unis et ta grande soeur en Irlande. Ils vont tout les trois tres bien, d’ailleurs. Et si on arrive a sauver les vies, ca vaut la peine avec les mesures un peu dur, non?

Autre chose qui donne espoir, c’est le beau temps qu’il fait depuis une semaine. Vraiment, ca aide a oublier les contraints, quand on voit de jour en jour comme le printemps arrive et nous gate!

Ok, je vais m’arreter la. Je prie pour toi et toute ta famille. Rien que de la paix et de la joie, mon petit Danko-Panko.

Bisous virtuelles,

Dad

 

Joyeuses fetes, mon cher fils! (Ma 9ieme lettre)

Cher Daniel,

Ça fait un bout de temps que je n’ai plus écrit, c’est vrai. Malgré, j’ai pensé beaucoup à toi ce dernier temps. Des souvenirs me sont revenus, de l’hiver 2010/2011, juste avant ta naissance. Moi et ta maman ont été très excité de te voir. Il neigeait beaucoup cet hiver-là. Avec une voiture empruntée des amis, j’ai même conduit ta mère à l’hôpital la veille de Noël, dans la neige, parce qu’elle pensait que tu allais arriver un peu tôt. Mais non, tu n’avais pas encore envie à ce moment-là! La voiture, hélàs, a été entretemps remorquée parce que, dans la panique, je n’ai pas fait attention à l’affiche qui interdisait de garer la voiture devant l’hôpital! Tu es resté au chaud encore jusqu’en janvier (comme tu le sais). Et donc ton premier Noël n’était qu’en 2011…

…maitenant on va fêter Noël 2019 avec tes deux soeurs, Anna et Daphné. Ton oncle sera aussi là. Nous avons chez nous un très beau sapin avec beaucoup de place autour pour les cadeaux apportés (j’espere!) par le Père Noël.

Et toi? J’espère que tu as été sage, et que des cadeaux t’attendent aussi (et qqchose de bon à manger!). J’ai malheuresement pas le droit de te donner un cadeau, mais saches que dans mon coeur, je t’embrasse tres fort, mon cher fils.

Joyeux Noël,

-Dad (ton père)

 

Cher Daniel, ma huitieme lettre a toi

Cher Daniel,

J’ai decide quand meme de t’ecrire en français au lieu de mes lettres habituelles en anglais, car entretemps j’estime que ce sera moins probable que tu apprendra l’anglais dans l’avenir proche.

Comme d’habitude je veux te dire a tel point je t’aime. Je pense souvent a toi, bien que ce dernier temps les evenments ont ete tels que je commence a perdre l’espoir de te jamais revoir. Mais l’idee de t’effacer de mon esprit, mes souvenirs, cela n’est pas possible pour moi.

C’est la raison pour laquelle je ne vais jamais arreter de t’ecrire ces lettres – meme en 20 ans, je garderai cette voie de communication. Et qui sait? Peut-etre un jour quand meme tu decideras de me contacter, en posant la question: Ou etais-tu toute ma vie?

La verite – et rien et personne ne peut l’effacer, la verite – c’est que je n’ai jamais voulu que de te faire du bien. J’ai toujours ete la pour toi. Je le suis maintenant, aujourd’hui. Je le serai demain aussi. Le peu de temps qu’on a passe ensemble – jusqu’a ton premier anniversaire, tu as ete mon ‘little man’, mon petit bonhomme, mon ‘Daniel Papaniel’ comme je disais a l’epoche.

Bon, assez dit. Quoi d’autre? Ta petite soeur Daphne pousse comme de mauvaise herbe, comme on dit en anglais. Elle est tres rigolo, bien que parfois un peu insolente. Mais elle chante beaucoup (principalement en francais – ah les crocodiles, le petit navire, l’elephant que se balancait sur une toile d’araignee…) elle adore sa trottinette. Son meilleur copain s’appelle Mathias – il est moitie bulgare, comme l’hasard le veut!

Ta soeur ainee Anna est parti pour son voyage aux Etats-Unis – 5 mois de chemin a pied. Elle est tres courageuse. Comme je suis fier d’elle!

Sinon je continue de profiter de l’ete pour jouer beaucoup de tennis, autant que le travail et les autres responsabilites de la vie le permettent.

J’espere que tu passes des bonnes vacances, avec beaucoup d’activites, de bonnes choses a manger (de la glace?!?) et surtout du soleil et de la chaleur.

Esperons que la raison et la bonte vaincent, et que les forces qui nous separent s’epaissent.

Beaucoup de calin,

Dad (ton pere)

My seventh letter to you

Dear Daniel,

It has been a while since I’ve written to you, but that is not to say I have stopped thinking about you. Oh, not at all. On the contrary, you are in my thoughts every day.

I hope now that the evenings are getting brighter you will have a chance to play outside a little bit more. The parks are certainly bustling these day. When I collect your little sister from creche I often stop at the park and she watches the big boys and girls playing on their scooters, bikes and roller skates. She’s eager to get going too, but at 22 months still too small for that kind of thing.

It’s Lent now, which is a good period of the year to reflect on things and take stock of the good. It’s sort of a spiritual springtime! I am using this time to try and get back in shape – lots of running in the morning and playing tennis.

How is your tennis going? I hope you are improving. One day, perhaps, we can go out to the courts together and play a few games. My backhand is still kind of weak but I have quite a strong forehand and a decent enough serve.

Anyway, enough for now. I recorded a little video message for you before Christmas. Hopefully you have had a chance to watch it.

As always, you have my love.

Dad

Happy Easter Daniel

Dear Daniel,

Yet another Easter is coming around the corner and I find myself thinking, once again, of you. There has, in fact, only ever been one Easter that we have spent together. It was the Easter of 2011. I remember I took you to Mass at Notre Dame au Sablon.

In all the years that have followed, I have always thought of you because Easter is a special time, a time for family.

Your little sister Daphne is thriving. She can’t yet crawl or walk but she scoots around on her bum – very cute. The creche gave her a gift of a few chocolate eggs for Easter but I’m afraid she’s too young to enjoy those kinds of treats (so instead she will have to make do with mushy vegetables and milk!)

I have an Easter egg here for you but as I have no way of giving it to you, I’m afraid I will have to donate it or eat it myself.

Still I hope you get some nice chocolate (but not too much!). I will be thinking of you.

Love,

Dad

My sixth letter to you (Happy Birthday)

Dear Daniel,

This is just a brief one to wish you a very happy birthday. You are seven today; a big boy now!

I want you to know that although I can’t spend the day with you, I have been thinking about you all day. I miss you more than you can know, and look forward to the day when, one day, I can be there with you on your birthday.

All my love,

Dad

My Fifth Letter to You (Merry Christmas!)

Dear Daniel,

It’s a few days after Christmas and I’m here at home thinking once again about you. My Christmas has been very merry indeed – with lots of family and friends and games and fun and good food (more about that in a second). But of course, everything is tinged with sadness because you are not here with us, and I wish you were.

Our Christmas tree is magnificent – two metres tall and bushy and perfectly formed. We have loaded it with ornaments and lights and it is in the corner of the dining room, with plenty of space for Christmas presents. Next to the tree, I have set up the Nativity scene on the sill of the dining room window. It is the set of figurines I inherited from your Irish grandmother, who is with the angels in heaven now. I’m sure she is very pleased to look down and see that I still set it up every Christmas.

It was also very popular this Christmas morning. Our visitors included a little girl your age, who duly turned over the baby Jesus when she came out of her room and sang ‘Away in the Manger’, which is a family tradition.

Then there were presents! We unwrapped tonnes of gifts (I got a lovely coat from Jo, which I have been wearing every day since). The children were all delighted with the gifts Santa had brought (they even caught a glimpse of him out the window on Christmas Eve!) and ran around the house like mad people, playing with everything and eating far too many sugary things. Then, later on, we ate a delicious meal of turkey, chicken, ham, stuffing, brussels sprouts, broccoli, turnip, mashed potato, roast potato, turnip, gravy, cranberry sauce and bread sauce. And for dessert we had Yule Log and chocolate cake and chocolate pralines. It was amazing!

What about you? Did Santa come to you? Did you get nice gifts? Did you have good food? I hope so, my dear son. I hope you had an excellent, merry Christmas and are doing well.

I miss you so much. My heart is as always full of love for you, and for Anna and Daphne. I hope 2018 is the year when I get to see you again.

Take care and Happy New Year,

Dad